Retrouvez la partie précédente de cette fouille en Quercy par ici !

Les bénévoles sont composés pour un tiers de Suisses, un tiers de Bordelais et un tiers d’ailleurs. Dans la grotte, la formation des étudiants progresse. Ceux qui ont déjà suivi des cours appropriés peuvent prendre en charge l’enregistrement à l’aide du tachéomètre.

Les premières découvertes sont intéressantes. L’air de rien, un métapode de très jeune bison (au centre du carré de fouille) nous renseigne sur la saison à la laquelle cette espèce fréquentait les plateaux du Quercy il y a environ 18’000 ans.

Si certains héritent pour quelques jours de carrés assez pauvres, d’autres peuvent se réjouir de mettre à jour des enchevêtrements d’ossements.

Lorsque tout fonctionne parfaitement, les responsables de l’opération peuvent enfin fouiller un peu.

La pause de midi permet de se connecter quelques minutes à la civilisation moderne. Les repas de midi sont pris sur place. Le village le plus proche est à 10 minutes de voiture avec son épicerie et sa boulangerie. Pour les supermarchés et les magasins de bricolage, il faut faire au minimum une demi-heure de route.

La suite de cette aventure est à retrouver ici !

Laisser un commentaire