Pour suivre la mission de J.-C. Castel depuis le début, vous pouvez lire la première partie ici, la deuxième ici et la troisième ici!

Inventaire plus précis et restauration

Dès la fin de l’été le matériel a été révisé afin d’assurer une détermination définitive. Cela a amené deux surprises. La première est qu’une vertèbre lombaire de lion des cavernes a été identifiée parmi les vestiges en place à la base de la séquence. Cette espèce n’était connue dans la grotte que par des pièces isolées trouvées dans le cours du ruisseau souterrain. Le lion était donc présent en même temps que les bisons. L’autre découverte est l’identification d’une mandibule de mégacéros qui n’avait pas été bien caractérisée dans le matériel collecté en 2018 et regardée trop rapidement. Elle provient elle aussi probablement de la base de la séquence en place. Ce sont donc deux espèces de plus qui étaient présentes il y a environ 40 ou 50 000 ans.

Les vestiges de lion des cavernes (Panthera spelaea) de la Cave aux Endives : tibia trouvé hors contexte.
Les vestiges de lion des cavernes (Panthera spelaea) de la Cave aux Endives : fragment de vertèbre lombaire.
Mandibule de Mégacéros (Megaloceros megaloceros).

Au début de l’automne a débuté la phase de restauration du matériel. La moitié des grands os sont fragmentés. Nous avons décidé de recoller ce qui est facile à restituer (une vertèbre cassés en deux) ou ce qui est utile pour l’ostéométrie c’est-à-dire la réalisation de mesures pour caractériser les populations (âge, proportions mâles/femelles, robustesse/gracilité, adaptation et degré d’évolution de l’espèce, etc.). Ce sont donc en priorité les os longs qui ont été restaurés.

Les différentes phases de la restauration d’une mandibule de bison (Bison priscus)

Phase 1.
Phase 2.
Phase 3.
Phase 4.

Une réflexion au sujet de « Bison aux Endives / 4 »

Laisser un commentaire